†Vampire::Knight†

Vampire Knight:Un monde où se mèlent humains et vampires
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Première nuit au pensionnat... (PV Rima)

Aller en bas 
AuteurMessage
Ulrich Wolfgang
//Dangereux\\
avatar

Masculin
Nombre de messages : 52
Age : 27
Localisation : Là ou je ne dois pas être...
Humeur - Mood : Ne m'approcher pas ==
Date d'inscription : 25/09/2008

†Personnage - Character†
Race: Chasseur de vampire tout en étant un
Age: 20 en apparence...
Pouvoir - Power: Ce n'est pas vraiment un pouvoir... c'est une malédition qu'il a et c'est contre lui

MessageSujet: Première nuit au pensionnat... (PV Rima)   Mer 26 Nov - 8:20

-Vous commencez demain. Voilà votre horaire. Demain soyez à mon bureau avant le début des cours.

-Ouais ouais…


Sans plus, le nouvel arrivant tourna les talons et quitta le bureau du directeur. Il allait maintenant vivre dans un pensionnat infesté de vampires!!! Grognant, il sortit du pensionnat. Il releva la tête et fixa pendant un long moment les étoiles avant de secouer la tête dépité. Il s’éloigna rapidement des lieux pour se retrouver dans une rue non loin de là. Après quelques heures de marches, il se figea et serra plus fortement la poigner de l’étui de son violon. Lentement, très lentement il se retourna et y découvrit un homme aux cheveux châtain et aux yeux noisette. Homme ayant braqué un fusil dans sa direction. Un mince sourire étira les lèvres du nouveau pensionnaire et s’avança vers l’homme armé avec assurance.

-Eh bah eh bah. Maintenant on veut tirez sur ses propres compagnons d’armes? Enfin, nous travaillons pour la même cause, nan..?

-Vampire! Tu n’es pas des nôtres!


Contrarié, le ténébreux secoua la tête avant d’éclater de rire. Il avait complètement oublié de remettre son odeur d’humain et son odeur de hunter et d’enlever son odeur vampirique. Le hunter sembla ébranler par le rire et hésita à tirer.

-Bah, pourquoi vous ne tirez pas?

Sans lui laissé le temps de répondre, il lui arracha l’arme des mains et le brisa en morceaux avant de le laisser tomber à ses pieds. Ses yeux verts brillaient de colère. Il laissa apparaître son autre odeur.

-Même pas foutu de reconnaître l’un des leurs. Ulrich Wolfgang est mon nom.

-Tu es LE Ulrich Wolfgang?


Le dénommer Ulrich lui fit un sourire méchant et tourna les talons sans lui répondre. Il passa par plusieurs rues avant de se rendre à son hôtel pour dormir un peu car l’aube se pointait.

***


La porte s’ouvrit sur un élève aux cheveux presque noir, aux yeux vert émeraude, assez grand et à la peau extrêmement pâle. Le directeur alla murmurer quelques mots au professeur avant de partir. Le nouvel élève s’approcha de son prof avant de se tourner vers la classe qui le fixait.

-Présente-toi et va te trouver une place.

-Je m’appelle Ulrich Wolfgang et je suis d’origine Allemande…


Sa voix avait été tendu, froide et avait insisté sur son nom de famille. Sans plus, avec une démarche nonchalante, il alla s’asseoir au bureau le plus éloigné des autres vampires et déposa son étui qui contenait son violon. Le prof ce remit à donner son cours avant de leurs donné le reste de la période libre. Ulrich serra les dents et les poings quand plusieurs filles s’approchèrent de lui. Il craqua ses doigts dans un bruit sec et sonore étant de plus en plus énervé. Brusquement il se leva de sa chaise qui tomba dans un bruit assourdissant et frappa le mur de son poing.

-ASSEZ!!!!!!!

Les filles s’éloignèrent vivement en murmurant entre elle. Les yeux si verts d’Ulrich étaient devenus d’un noir profond avec un cercle rouge. Ses canines avaient allongés. Il fixait la salle devenu silencieuse et qui le dévisageait sans comprendre sa réaction. Il se rassit et cramponnas à son bureau essayant de se calmé. Calme respire zen. Calme respire zen. Ses prunelles reprirent lentement leurs couleurs d’origine et les canines redevinrent normales. Sans se soucier des autres et ayant très hâte que cette première nuit à l’école finisse, il ouvrit son étui et prit son violon aussi noir que de l’encre. Il ferma les yeux et ce mit en n’en jouer. Un air triste mais violent. Il était tellement absorbé qu’il ne remarqua pas la vampire qui s’approcha de lui…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rima Tôya
+ Vampirette && Admin +
avatar

Féminin
Nombre de messages : 585
Age : 24
Date d'inscription : 09/07/2008

†Personnage - Character†
Race: Vampire
Age: 16 ans
Pouvoir - Power: ... foudre.

MessageSujet: Re: Première nuit au pensionnat... (PV Rima)   Mer 26 Nov - 9:09

Ennuyant. Ennuyant. Ennuyant. Allongée sur son confortable lit à baldaquins, dans sa chambre-refuge, elle s'ennuyait. Mais pas au sens : s'ennuyer parce qu'elle fixat le plafond, non, s'ennuyer dans le sens, je vais aller en cours, et je vais m'ennuyer.
Elle soupira. Les jours n'avaient décidemment pas assez d'heures pour qu'elle dorme tranquillement. Sa main partie à la recherche de ses rubans qu'elle avait normalement laché sur la table de nuit avant de s'endormir. Ne les trouvant pas, elle se redressa en position assise. Ils étaient tombés par terre. Elle les saisit et, en un temps record, fit ses habituelles couettes. Du regard, elle chercha son uniforme. Il était sur la chaise du bureau commun. Elle se leva, et, comme il n'y avait personne dans la chambre à part elle à cette heure, se changea.
Tsukiyo avait du accompagné Akatsuki en cours alors qu'elle était en train de dormir. Elle n'avait rien entendue. Son amie n'avait pas voulu la réveiller, étant donné qu'elle avait fait un défilé la veille.
Elle passa par la salle de bain, retourna dans sa chambre pour prendre ses cours et se dirigea d'un pas lent vers sa salle. Elle espérait ne pas croiser de prefets sur le chemin. Elle aurait eu des ennuis. Mais non, aucun préfet à l'horizon, et elle pu rentrer dans le bâtiment sans encombre.
Arrivée au deuxième étage, alors que ses yeux étaient dans le vague et que ses jambes avançaient toutes seules, une musique lui parvint. Du .. Du violon ? Oui, du violon. Par contre, elle ne connaîssait pas ce morceau.
Elle frappa doucement à la porte de la salle, bien que, vu le bruit, le prof de l'entenderait surement pas. La mélodie venait du fond de la salle. En faite, elle venait d'un vampire - qu'elle n'avait jamais vu - et qui semblait plongé dans son morceau. Ses magnifiques traits étaient paisibles. Vu sa beauté, elle se demanda pourquoi personne ne voulait entamer une conversation avec lui. Se détournant, elle voulu trouver une autre place. Sauf que, étonnament, il n'y en avait plus. Ah si, il y en avait deux à côté du nouveau. Elle s'approcha et s'installa à la place la plus éloignée ; elle ne voulait pas le déranger.
Fixant le prof, elle fit un effort demesuré pour s'interesser à lui plus de dix minutes. Sur quoi, elle abandonna. Ses coudes se posèrent sur la table, et ses mains formèrent une coupe pour abriter son menton. Elle se laissa berçer par la douce mélodie qui s'élevait de l'instrument. Fermant ses beaux yeux bleus, elle commença de somnoler.

_________________

" Je vous préviens, si jamais ce truc est mortel, je vous bute tous les deux. " {Booth - Bones}
" Stupide maître, si jamais vous êtes mort, je vous tuerai. " {Allen - D. Gray Man}
" SI on meurt à cause d'eux, je te tuerai, Harry ! " {Ronald Weasley - Harry Potter}
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ulrich Wolfgang
//Dangereux\\
avatar

Masculin
Nombre de messages : 52
Age : 27
Localisation : Là ou je ne dois pas être...
Humeur - Mood : Ne m'approcher pas ==
Date d'inscription : 25/09/2008

†Personnage - Character†
Race: Chasseur de vampire tout en étant un
Age: 20 en apparence...
Pouvoir - Power: Ce n'est pas vraiment un pouvoir... c'est une malédition qu'il a et c'est contre lui

MessageSujet: Re: Première nuit au pensionnat... (PV Rima)   Jeu 27 Nov - 10:42

Dès la première minute où il avait foutu les pieds dans la classe, il sut qu’il n’aimerait pas celle-ci. Et ses doutes avait été fondé. Malheur à lui! Enfin, même s’il est déjà maudit… Mais tout ça est une autre histoire n’est-ce pas? Bref, à peine s’était-il assit sur sa chaise à son bureau et qu’a peine 20 minute plus tard que le prof donna le reste du cour libre pris pour une urgence disait-il qu’une troupe de vampires femelles entoura le nouveau pour lui poser plein de questions. Déjà énerver, bien sur Ulrich avait légèrement pèter les plombs contre elles. Bah au moins, il s’en était débarrassé d’elles. Et était certain que grâce à ça, il aurait une sale réputation et que plus personne n’irait lui parler ni même s’assoir près de lui.

Il en profita donc d’ouvrir son étui pour ce mettre à jouer de son violon sans se préoccuper des autres. La musique le calma presque complètement. Mais avec notre vampire ont sait jamais. Son humeur était tellement instable et changeante… Mais tellement pris par sa mélodie qu’il joua, il n’avait même pas remarqué la nouvelle venu et qui s’approcha de lui pour s’asseoir deux bureaux plus loin. Il ne sentit même pas son odeur tellement qu’il était prit dans les méandres de sa chanson. Le rythme si doux devena de plus en plus rapide et de plus en plus agressif et brusquement la mélodie s’arrêta sur la note la plus agressive qu’on pouvait avoir d’un simple violon.

Il ouvrit lentement ses paupières et cligna de ceux-ci. Ses yeux verts étaient d’un vert forêt tirant presque sur le noir. Il brillait d’un éclat sadique, cruel et malsain. Il remit son violon dans son étui et tourna la tête vers le reste de la classe qui le fixait toujours d’un regard indécis. Pour savoir s’ils devaient applaudir ou pas… Mais le regard du violoniste les dissuada et ils remirent à parler de tout et de rien. Ulrich sursauta vivement voyant une vampire assit près de lui. Il poussa un grognement sourd. Mélange de l’homme et de la bête. Il s’approcha de la jeune femme à moitié assoupit, agrippa le bureau d’une main et tira brusquement. Il ricana méchamment et prit la vampire par le cou sans lui faire mal (miracle XD) pour la remettre sur ses pieds. Il lui fit un sourire sadique.


- On ne dort pas en classe jeune fille. Et va te trouver une place ailleurs vampire.

Il avait presque craché avec dédain le dernier mot. Son sourire cruel s’étira laissant apparaître deux crocs d’une blancheur étonnante et son regard couleur de la forêt des épinettes noir devint de plus en plus sombre jusqu’à devenir deux puits des ténèbres. On ne pouvait plus reconnaître sa pupille à son iris. Puis sans façon retourna à sa place en la bousculant pour qu’elle retombe au sol. Il ferma son étui et sortit de sa poche une fiole bleuté. Il mit ses pieds sur son bureau et défit le bouchon. L’odeur du sang remplis vivement la salle. C’était du sang humain et il était frais de disons au plus tard juste avant les débuts des cours du soir. Il apporta le goulot à son nez pour respirer la bonne odeur. Il ferma les yeux, ses traits se détendirent.

-Hm… Quel bonne odeur… tout frais de se matin, oups je veux dire de ce soir.

Il rigola doucement et prit une gorgée sans ce soucié des autres. Mais bien sur le professeur s’en mêla.

-Ranger ça toute suite Wolfgang! Je vous ai laissé jouer du violon mais ça!? Vous savez très bien que vous n’avez pas le droit d…

- Tss tss. Vous ne savez pas à quel point je m’en fiche complètement.


Il prit une autre gorgée.

-De plus votre merde que vous utilisé pour vous nourrir ne fonctionne pas avec moi. Mon corps rejette vos trucs. En plus, le sang humain est bien meilleur. Bah professeur? Pourquoi vous blêmissez? Ne vous inquiétez pas, je ne peux pas mordre à cause de mon sang et puis, je préfère les tuer. Mordre… non mais je ne veux pas les transformer. Les pitoyables humains ne servent que de nourritures.

Il secoua l’air de la main et fini rapidement sa fiole avant de la ranger. Son regard était redevenu vert émeraude et ses canines avaient disparut, laissant place à des dents à ce qu’il y a de plus normal. Il fit un sourire charmeur et éclata de rire. Un vrai. Franc.

-Pourquoi faites-vous cette tête? Je rigolais bien sur. Je ne mors pas je l’avoue et je ne tus pas non plus. Enfin du moins, je ne tue pas les humains… Et le sang, provienne d’une place ou un ami me donne des poches de sang qu’il a de trop. Donc personne ne souffre!

Il croisa les jambes puis mit ses bras derrière sa tête, refermant les yeux et ne ce souciait plus de rien. Il avait même presque oublié la vampire qu’il avait fait tomber.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rima Tôya
+ Vampirette && Admin +
avatar

Féminin
Nombre de messages : 585
Age : 24
Date d'inscription : 09/07/2008

†Personnage - Character†
Race: Vampire
Age: 16 ans
Pouvoir - Power: ... foudre.

MessageSujet: Re: Première nuit au pensionnat... (PV Rima)   Jeu 27 Nov - 11:50

C'était un rêve bizarre. Elle ne se souvenait pas très bien, mais il lui rester un gout spécial dans la bouche.
Alors qu'elle était encore légèrement emdormie, elle se rendit compte que le musique avait disparue. Tant pis. Cela n'avait .. aucune importance. Elle voulait retourner dans son rêve pour comprendre ce qui n'allait pas. Elle n'en eut pas l'occasion. On fit bouger sa table, un rire méchant retentit et quelqu'un la saisie par la cou, l'obligeant à se lever.

- On ne dort pas en classe jeune fille. Et va te trouver une place ailleurs vampire.

Une sensation qu'elle connaissait monta en elle. Elle avait horreur qu'on la touche. Elle essaya de la refouler. Trop tard. Elle était fachée.
Le vampire qui l'avait saisie, alors qu'elle avait encore et toujours les yeux fermés se détourna, la bouscula et continua son spitch plus loin.
Elle se remit sur pieds. Yeux toujours fermés. Ce n'était pas pour rien qu'on l'envoyait à la chasse aux level E.
Les ouvrit les yeux. Son regard devenu glacé rechercha l'indésirable. Il était assis à sa table, le musicien. Elle vrilla ses prunelles de glaces dans celles, vertes, de l'individu.

- Ne repose plus jamais les mains sur moi, anonça t-elle d'un ton à congeler un ours polaire en doudoune.
- Je ne sais pas qui tu es, et je men fiche. Ce que je sais, par contre, c'est que tu va t'excuser, de m'avoir réveillée et bousculée. Tout de suite. Et je fais ce que je veux en classe. Je te signale aussi que tu m'as pris ma place habitelle, mais que j'ai été assez polie pour ne pas te déranger, alors que tu jouais d'un instrument.

Son index et son majeur se collèrent, tandis que ses autres doigts se repliaient, alors qu'elle retenait son pouvoir qui menaçait de griller cet imbécil finit. Elle voulait ses excuses avant. Quoique, si il insistait, elle pouvait, comme on disait : " Poser les questions ensuite ... "

_________________

" Je vous préviens, si jamais ce truc est mortel, je vous bute tous les deux. " {Booth - Bones}
" Stupide maître, si jamais vous êtes mort, je vous tuerai. " {Allen - D. Gray Man}
" SI on meurt à cause d'eux, je te tuerai, Harry ! " {Ronald Weasley - Harry Potter}
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Première nuit au pensionnat... (PV Rima)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Première nuit au pensionnat... (PV Rima)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La Première Nuit T1 • Marc Levy
» [Levy, Marc] La première nuit
» Première nuit - Laurent Agathe/Milady
» [Jeanienne Frost] Le monde de la chasseuse de la nuit, tome 1 : La première goutte de sang
» Première image de ma rando de cette nuit!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
†Vampire::Knight† :: .::Cross Academy::. :: †Bâtiment commun - Common Ship† :: +Salles de cours - Classrooms+-
Sauter vers: